Le permis à 6 point

Le permis à 6 point : définition


Le permis à 6 point a plusieurs différences avec l'ancien permis à 12 points. En effet, comme l'indique son nom, il ne contient que 6 points lorsque le candidat l'obtient après la réussite de l'examen du permis de conduire. Les 6 points restent tels quels pendant deux ou trois ans, mais peuvent diminuer si l'automobiliste commet des infractions au code de la route. Il est, par ailleurs, appliqué depuis 2004.

Instauration du permis à 6 point


Le permis à 6 point a été appliqué dès le 1er mars 2004 grâce à la loi n°2003-495 du 12 juin 2003 et au décret n°2003-642 qui ont été publiés dans le Journal Officiel de la République Française. Ce nouveau permis a pour principal objectif d'apprendre aux nouveaux conducteurs à être plus prudent sur la route et par conséquent à réduire le nombre de blessés et d'accidents mortels sur la route. Car, en effet, les jeunes sont les plus touchés par ce type d'accidents.

Passage du permis à 6 point


Le permis à 6 point s'obtient de la même manière que l'ancien permis de conduire. C'est à dire que l'obtention se décline en deux épreuves. La première consiste à obtenir le code de la route en répondant à un QCM et la deuxième est l'épreuve pratique où le candidat doit suivre en voiture un trajet indiqué par l'inspecteur du permis de conduire. A noter toutefois qu'avec une bonne préparation ces deux épreuves peuvent être obtenues du premier coup.

Retrait des points du permis à 6 point


Une fois que le conducteur a obtenu son permis à 6 point et s'il ne respecte pas le code de la route, il peut perdre des points. En effet, selon l'infraction commise, le nombre de points peut être plus au moins élevé. Toutefois, à partir de trois points perdus, l'automobiliste est obligé de suivre un stage pour rattraper les points. A noter qu'il est mis en courant par lettre recommandée et qu'il doit effectuer le stage dans les quatre mois suivants la réception du courrier.

Où passer le permis à 6 point ?


L'obtention du permis à 6 point peut uniquement être validé par un inspecteur du permis de conduire. Ce dernier veille à ce que le candidat soit à l'aise au volant et ait des comportements raisonnés. Mais la présentation à l'examen n'est accepté qu'après que la personne ait effectué un certain nombre d'heures obligatoires et que le moniteur consent à le présenter à l'inspecteur.